Accueil / Construction et petits travaux de rénovation de la maison / 4 choses à savoir absolument sur le béton léger

4 choses à savoir absolument sur le béton léger

Utilisé pendant de nombreuses phases de la construction des bâtiments et d’autres ouvrages du génie civil, le béton est un matériau qui possède une multitude de qualités. Doté d’une excellente résistance aux efforts de compression, il permet également aux éléments produits de résister durant des dizaines d’années sans défaillir. Pourtant, cet élément de construction souffre de certaines faiblesses parmi lesquelles il faut citer son propre poids. Pour réaliser des ouvrages nécessitant une masse allégée tout en bénéficiant de la résistance de ce matériau, les bâtisseurs ont conçu le béton allégé.

Le béton léger, qu’est-ce que c’est ?

Le béton léger est une autre déclinaison du béton ordinaire pour permettre son utilisation dans la réalisation des ouvrages, sans augmenter leur poids. Il est constitué dans sa grande majorité d’éléments constitutifs non massifs. Ils permettent ainsi de le rendre moins lourd que la version classique du béton et rendent ainsi son utilisation plus facile.

Au sein du béton léger, les matériaux lourds utilisés dans le béton ordinaire sont remplacés. D’autres éléments plus légers tels que les billes de polystyrène sont employés à leur place. Cette légèreté permet ainsi d’utiliser ce matériau dans la réalisation de certains ouvrages à l’image des fondations ou encore dans l’isolation.

Quelles sont les caractéristiques du béton léger ?

Le béton léger est caractérisé par sa légèreté par rapport au béton classique. Lorsqu’il devient sec, ce matériau possède une densité qui est comprise dans une fourchette de 300 à 2 000 kg/m³. Il suffit de comparer cette densité à celle du béton ordinaire. Elle est comprise entre 2000 kg/m et 2300 kg/m. Celle du béton lourd va de 3000 kg/m3 à 6 000 km/m3. Cette analyse permettra de comprendre à quel point ce matériau est léger.

Le béton léger est également caractérisé par ses éléments constitutifs que sont les granulats et le ciment. Pour lui apporter de la légèreté, les gravillons ou le sable sont remplacés par d’autres éléments. Il s’agit des billes de polystyrène, de l’argile, du schiste expansé, du liège, du bois et même du chanvre. Dans certaines situations, le béton est allégé grâce à la présence de vides qui sont laissés par l’ajout d’adjuvants. On parle alors dans ce cas de béton caverneux.

Quels sont les avantages du béton léger

Ce matériau est avantagé par de nombreux points positifs qui justifient son choix. Il bénéficie donc :
  • D’une densité moins lourde que celle du béton ordinaire ;
  • D’une bonne isolation thermique et phonique qui permet de l’utiliser comme un matériau isolant ;
  • D’une pose qui se fait facilement ;
  • D’une bonne maniabilité qui facilite énormément sa mise en oeuvre.

Quels sont ses usages ?

Grâce à ses propriétés, le béton léger est utilisé :
  • Dans la réalisation des éléments de fondations qui ne sont pas destinés à supporter une charge élevée ;
  • Dans la rénovation des planchers, ce qui évite ainsi les travaux de renforcement avant la pose de la chape ;
  • Lors des travaux d’isolation phonique et thermique. Il entre dans ce cas dans la conception des murs et des dalles ;
  • Dans la fabrication d’une dalle isolante sur le sol.

Voir aussi

piscine-1

Construction d’une piscine : ce qu’il faut savoir

Disposer d’une piscine à la maison a été sans doute le rêve de tout le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *