Comment rendre habitable une grange ?

En dehors de l’image et de l’idée fixe que l’on se fait de la grange, cet espace, au même titre qu’une écurie ou une bergerie, peut tout à fait être rénové en vue de l’habitation. Du coût de l’investissement, aux différentes étapes à suivre, en passant par les conditions à remplir, découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour rendre habitable une grange.

Coût de l’opération

Il serait très difficile de donner une valeur moyenne du coût de la rénovation d’une grange en espace de vie. En effet, le montant dépend de plusieurs paramètres qui peuvent considérablement varier d’un cas à un autre. Ainsi, le coût ne sera pas le même si la grange en question a déjà été acquise depuis un certain moment ou si celle-ci est encore à acheter. Ce coût varie aussi selon la surface à rénover, la nature des travaux (simple rénovation ou transformation de bâtiment) et la solution choisie en ce qui concerne la gestion du projet (recours ou non aux services d’un architecte).

Les étapes à suivre pour rendre une grange habitable

Dès qu’il s’agit de transformer ce genre de bâtiment à la base non habitable en espace de vie, la première étape sera le changement de destination. Le changement de destination n’est autre que l’opération qui consiste à changer la nature administrative et fiscale de la grange. Dans la pratique, il s’agira d’obtenir auprès de la commune, une autorisation de rénover (ou éventuellement d’acheter) la grange. De cette première étape dépend l’obtention du permis de construire (obligatoire dès qu’il est question de rénovation ou de transformation), d’où son importance.

Une fois les étapes administratives effectuées, il est possible de procéder aux travaux de rénovation. Ces travaux englobent l’installation de l’équipement électrique, la plomberie et tous les travaux d’aménagements (création de façades, de planchers, etc.). Une des spécificités des granges c’est que celles-ci sont généralement en bois. De ce fait, l’isolation sera un point important lors de la rénovation. Pour ce type de projet, il sera préférable d’opter pour un isolant fait à base de produits naturels, pouvant se marier avec le bois. Parmi ces isolants figurent le foin ou encore la ouate de cellulose. Par ailleurs, ces isolants peuvent aussi s’adapter à des façades en briques, en béton ou en pierre, dans le cas d’une transformation plus importante.

Voir aussi

Le béton imprimé : que peut-on en retenir ?

Le béton imprimé, très souvent utilisé aux États-Unis pour offrir un aspect particulier au sol, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *