Tout sur le béton désactivé !

On peut bien dire que le béton désactivé a le vent en poupe ! Redécouvert non seulement par les particuliers, mais aussi et surtout par les architectes, il investit les lieux les plus insoupçonnés. De la dalle d’une allée de jardins à la rue piétonne ou au trottoir du centre-ville, il n’y a plus d’espaces interdits pour ce béton esthétique qui est justement prisé pour son aspect très décoratif. Mais d’abord, entendons-nous sur le mot. Pourquoi parle-t-on de béton désactivé ? Simplement parce qu’on utilise un désactivant qui permet de retarder les granulats en surface ! On pulvérise en effet le désactivant sur la surface fraiche au moment du coulage, et une fois le rinçage fait, on obtient le béton décoratif que l’on connait. C’est justement à cause du processus de rinçage que l’on parle aussi de béton lavé.

Les avantages et inconvénients du béton désactivé

Le béton désactivé est utilisé aujourd’hui pour tout espace extérieur nécessitant un dallage. Les allées sont cependant les lieux où l’on retrouve plus souvent du béton désactivé. Il permet d’avoir l’aspect naturel d’une allée de graviers, sans le débordement des granulats. Ici, les graviers sont pris dans le béton, ce qui les maintient en place. L’aspect n’en est donc que plus attrayant !

Cet aspect granuleux et un peu rugueux permet de s’assurer qu’en mauvais temps (pluie, neige) on ne risque pas de glisser dans une allée trop lisse. C’est donc un très bon antidérapant. Et puis, on peut choisir de porter l’esthétique à son summum en choisissant des graviers de différents coloris. Il suffit pour cela de choisir les coloris et les granulats que l’on veut. L’autre avantage que l’on peut tirer du béton désactivé, c’est qu’il a une plus longue durée de vie et ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Dès qu’on le met en place, c’est pour de bon !

De là vient pourtant son bémol principal : le béton désactivé peut coûter quelque peu plus cher que les autres.

Quel dosage pour le béton désactivé ?

Il n’existe pas réellement une différence pour le dosage du béton désactivé ; il se fait comme pour le béton ordinaire. La différence est au niveau des granulats qui, ici, sont apparents, alors qu’ils sont dissimulés dans le béton ordinaire. En conséquence, au moment où vous préparez votre mortier, il est capital que vous fassiez attention aux constituants que vous mélangez à votre béton.

Voici en deux étapes comment préparer votre béton désactivé :
  • Une fois que votre béton frais est mis en place, il vous faut appliquer un produit retardateur. Ensuite, vous laissez passer un temps assez long, entre 12 et 48 heures.
  • A l’aide d’un nettoyeur haute pression de 100 bars au moins, vous ôterez la partie superficielle du mortier. Une fois cette partie enlevée, les granulats apparaîtront. Vous avez ainsi du béton désactivé.

Voir aussi

immobilier

Comment obtenir un permis de construire ?

 Même si le terrain vous appartient en bonne et due forme, aucune construction ne peut …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *